Campus numérique de médecine d'urgence

mercredi 27 juillet 2005, par Aurélie RICHARD, Dr Michel NAHON

Valium = diazépam

 Description

Antiépileptique

 Classe

Benzodiazépine

 Actions

-  anxiolytique
-  sédatif
-  hypnotique
-  anticonvulsivant
-  myorelaxant
-  amnésiant

 Utilisation

- Ampoules de 2ml = 10mg
- Non dilué
- Seringue de 2ml => 1mg = 0,2ml

 Administration

- IVD lente (sur 1min) : 0,2 à 0,4 mg/kg (soit 1 à 2 ampoules)
- Nourrisson : Intra rectal (canule) à dose equivalente

 Indications

Adulte :
-  crise d’angoisse paroxystique
-  crise d’agitation
-  délirium tremens
-  état de mal épileptique (2mg/min jusqu’à 20mg puis IVL 100mg/500ml)
-  tétanos

Enfant :
-  crise convulsive

 CI absolues

-  allergie
-  insuffisance respiratoire sévère

 CI relatives

-  myasthénie
-  alcool
-  allaitement

 Précautions d’emploi

- Sujet âgé, insuffisant rénal ou hépatique : réduire la posologie de moitié
- Insuffisant cardiaque ou respiratoire : risques d’apnée et d’arrêt cardiaque
- Insuffisant respiratoire : effet dépresseur
- Myasthénie : aggravation des symptômes

Utiliser avec précaution en cas de :

-  insuffisance hépatocellulaire,
-  alcoolisme,
-  épilepsie,
-  grossesse
-  enfants de moins de 12 ans.

 Effets Indésirables

- Risque d’apnée en cas d’injection intraveineuse rapide.
- risque de toxicité grave chez l’enfant de moins de 3 ans si IV
- Asthénie, somnolence (particulièrement chez le sujet âgé).
- Réactions paradoxales
- Dépendance physique et psychique, avec syndrome de sevrage ou de rebond à l’arrêt du traitement.
- Éruptions cutanées, prurigineuses ou non.

 Dosage Pédiatrique

- 0,5 mg/kg dose totale < 10mg
- Voie IV non recommandée avant l’age de 3 ans (risque d’intoxication)

 Associations à surveiller

- Cimétidine >= 800 mg/j : risque accru de somnolence.
- Phénytoïne : variations imprévisibles des concentrations plasmatiques
- Autres dépresseurs du système nerveux central : risque majoré de dépression respiratoire pouvant être fatale en cas de surdosage.
- Buspirone : risque de majoration des effets indésirables de la buspirone.
- Cisapride : majoration transitoire de l’effet sédatif du diazépam
- Clozapine : risque accru de collapsus avec arrêt respiratoire et/ou cardiaque.

Pour en savoir plus...

Tout le site : Specialites / Thérapeutique

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document