Campus numérique de médecine d'urgence

mardi 3 janvier 2017, par Anne Sophie Treuil, Dr Michel NAHON, Dr Romain Jouffroy, Michelle Darmendrail

 Description

1,2,3-tris-nitrooxy-propane

 Classe

Dérivés nitrés.

 Pharmacodynamie

- Donneur de NO, relaxation des fibres musculaires lisses. Relâche tous les muscles lisses.

- Pas d’effet sur les muscles squelettiques ou cardiaque.

- Vasodilatation veineuse prédominante.

- Vasodilatation coronaire.

- Action antispastique coronaire.

- Vasodilatation artérielle périphérique.

- Réduction du retour veineux, baisse de la pression artérielle.

- Redistribution de la circulation coronaire vers les régions sous-endocardiques (les plus sensibles à l’ischémie), réduction de la consommation cardiaque en oxygène.

- Entraîne une relaxation de la musculature lisse bronchique, gastro-intestinale (y compris œsophage et système biliaire), oculaire, et génito-urinaire.

- Peut transformer l’hémoglobine en méthémoglobine : pas de conséquences cliniques aux doses thérapeutiques chez l’adulte.

 Pharmacocinétique

- Faible disponibilité par voie orale (premier passage hépatique).

- Métabolisé par les gluthations transférases hépatiques.

- Demi-vie d’élimination : 5 minutes.

- Élimination rénale.

- Délai d’action : 30 secondes.

- Durée d’action : 10 à 30 minutes.

 Présentation

Spray - 0,3 mg par dose (existe également à 0,15 mg par dose).

 Administration

Voie sublinguale en spray (ne pas avaler).

 Indications

* En cardiologie

- Traitement de l’insuffisance cardiaque aiguë (œdème aigu pulmonaire, en particulier à la phase aiguë d’un syndrome coronarien aigu).

- Traitement de la crise angineuse.

- Traitement préventif de la crise angineuse (juste avant une circonstance favorisante).

- Test à la trinitrine.

* En obstétrique (pas d’AMM dans ces indications)

- Version par manœuvre externe ou interne pour un deuxième jumeau, extraction difficile avec contraction utérine (par exemple, siège avec rétention de la tête, par voie basse ou par césarienne), traitement de l’hypercinésie utérine, pour franchir le col lors des délivrances artificielles.

 Contre-indications absolues

- Hypersensibilité aux dérivés nitrés ou à un des constituants.

- Hypertension intracrânienne.

- Hypotension artérielle, collapsus, hypovolémie.

 Contre-indications relatives

- Cardiomyopathie obstructive.

- Infarctus du myocarde inférieur, infarctus du ventricule droit.

- Cardiomyopathie hypertrophique obstructive.

- Péricardite constrictive, tamponnade.

- Allaitement, grossesse.

- Glaucome.

 Posologie adulte

- 0,3 mg (1 spray) renouvelable au bout de 2 à 3 minutes.

- En traitement préventif : 0,3 mg (1 spray) juste avant la circonstance susceptible de déclencher l’angor (exposition au froid, rapport sexuel).

 Précautions d’emploi

- Surveillance continue de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de l’électrocardiogramme.

- Ne pas se lever après la prise.

 Effets indésirables

- Hypotension artérielle avec tachycardie réflexe.

- Vertiges, lipothymie ou syncope.

- Céphalées.

- Vasodilatation cutanée avec érythème et bouffées de chaleur.

- Troubles digestifs : nausées, vomissements.

 Associations à éviter

- Médicaments contenant un inhibiteur de la phosphodiestérase (sildénafil, vardénafil, tadalafil).

- Autres médicaments favorisant une méthémoglobinémie.

 Associations à surveiller

- Vasodilatateurs, antihypertenseurs, diurétiques (majoration de l’effet hypotenseur, surtout chez les personnes âgées).

- Nicorandil, nitruprussiate de sodium.

- Barbituriques, neuroleptiques, antihistaminique H1 sédatifs.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document