Campus numérique de médecine d'urgence

mardi 9 mars 2010, par INVS

Cyclistes victimes d’accidents (CVA)

L’étude Cyclistes victimes d’accidents (CVA) comporte 3 parties :

- Partie 1 - Caractéristiques et bilan lésionnel
- Partie 2 - Études cas-témoins. Effet du casque sur les blessures à la tête, à la face et au cou
- Partie 3 - Enquête auprès de 900 usagers de vélo ; utilisation du casque et des équipements de conspicuité

Partie 1 - Caractéristiques et bilan lésionnel
Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon
Unité mixte de recherche épidémiologique et de surveillance transport travail environnement
(UMRESTTE) / INRETS – UCBL –InVS
Résumé :
La première partie de l’étude CVA (CVA 1) décrit les Cyclistes victimes d’accidents, blessés et tués à vélo, dans le département du Rhône, sur la période 1996-2006. La majorité des cyclistes blessés se sont accidentés seuls. En ville, les cyclistes se blessent plus souvent dans un accident avec un antagoniste (une voiture la plupart du temps) que hors ville, mais malgré cela, les accidents de vélo en ville sont moins graves que les accidents hors ville. Les blessures mettant en jeu le pronostic vital concernent la tête et, dans une bien moindre mesure, le thorax.

Télécharger le rapport au format Acrobat (pdf - 312 Ko)

PDF - 311.6 ko

Partie 2 - Études cas-témoins - Effet du casque sur les blessures à la tête, à la face et au cou
Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon
Unité mixte de recherche épidémiologique et de surveillance transport travail environnement
(UMRESTTE) / INRETS – UCBL –InVS

Résumé :
La deuxième partie de l’étude CVA (CVA 2) constitue la première étude cas-témoins en France sur l’effet propre du casque. Elle porte sur 17 432 blessés ou tués à vélo.
Elle indique, en cas de port du casque, une division par 3,4 du risque de blessures au moins sérieuses à la tête, une division par 1,4 des blessures toutes gravités au visage, mais une multiplication par 1,3 du risque de blessures toutes gravités au cou. Les blessures au cou étant moins fréquentes que les blessures à la tête et à la face, porter un casque lors d’un accident de vélo est bénéfique.

Télécharger le rapport au format Acrobat (pdf - 208 Ko)

PDF - 207.9 ko

Partie 3 - Enquête auprès de 900 usagers de vélo ; utilisation du casque et des équipements de conspicuité
Emmanuelle Amoros, Karine Supernant, Anne-Céline Guérin, Mireille Chiron
Unité mixte de recherche épidémiologique et de surveillance transport travail environnement
(UMRESTTE) / INRETS – UCBL –InVS

Résumé :
La troisième partie de l’étude CVA (CVA 3) est une enquête auprès de 900 usagers de vélo, en distinguant : cyclistes enfants, cyclistes sportifs et « utilitaires ».
Cette enquête mesure l’acceptabilité des équipements de sécurité (casque, éclairage, éléments fluo). Chez les cyclistes utilitaires, 47 % déclarent ne « jamais » porter de casque et 17 % « toujours ». La dimension « être bien visible » (conspicuité) est négligée.

Télécharger le rapport au format Acrobat (pdf - 357 Ko)

PDF - 356.3 ko

Pour en savoir plus...

Tout le site : Specialites / Traumatologie

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document