Urgences Serveur - Campus de Médecine d'Urgence
Urgences Serveur  > Protocoles  > Préhospitalier  > SMUR Necker  > Matériels de l’UMH
Vérification quotidienne du LP12
Auteur(s): Denis FAUVELLIERE, Dr Michel NAHON, Moine STEPHANE, Renaud ROUDIERE 28 septembre 2007 - Urgences-Serveur

[*Fiche validée par Barbara MANTZ 04/10/07*]

1- Vérifier le contenu des poches

Poche latérale gauche

- 1 tube de gel conducteur
- 1 paquet d’électrodes ouvert, 1 paquet d’électrodes fermé
- 1 rouleau de papier ECG neuf (sec et non plié)
- 2 batteries supplémentaires
- 1 brassard pour PNI , (taille moyen)
- 1 tuyau connection PNI avec ses prises (vérifier les 2 extrémités)
- 2 paires d’électrodes " Quick Combo® " (QC) dans leurs emballages fermés et 1 cordon de raccordement.

Poche latérale droite

- 1 capteur EtCO2 (modèle jaune)
- 1 Fouet ECG standard 4 dériv + fouet précordial 6 deriv
- 1 Rallonge SpO2 (RS 232 M + F) + capteur SpO2 rigide (fragile +++)
- 1 capteur Nellcor autocollant à usage unique

2- Effectuer les vérifications suivantes, à la mise sous tension de l’appareil

- l’écran diagnostic ECG est en mode " palettes " (vu en haut à droite de l’écran).
- vérifier l’état de charge des 2 batteries (si plus qu’un seul témoin allumé, remplacer la batterie)
- l’énergie de défibrillation est fixée par défaut à 200 J.
- le cordon des palettes n’est pas endommagé et il est correctement connecté à sa prise en façade avant, le cabochon de protection de la prise est correctement fixé à la façade.
- vérifier l’emballage des palettes de défibrillation adhésives (intégrité de l’emballage).

3- Exécuter le "test utilisateur"

- Raccorder le cordon "palettes" à la charge fictive avant d’effectuer tout test de défibrillation.
- appuyer sur " options "
- sélectionner " test utilisateur " puis cliquer.
- l’écran doit afficher : chargement à 10 joules, appuyer sur "choc", attendre 10 secondes, le test sortira sur imprimante.
- si ce n’est pas le cas, renouveler l’opération depuis le début (éteindre puis allumer). Le test imprimé est ensuite agrafé sur la check-list de vérification. Ce test est important pour la traçabilité dans le cadre de la matério-vigilance.
- Ne jamais réaliser le test de défibrillation pour des énergies supérieures à 10 Joules.

4- Vérifier l’imprimante

le bon fonctionnement de l’impression est attesté par le test précédent. Si une bande rouge apparaît sur le papier, changer le rouleau.

5- Vérifier la rallonge et le capteur de SpO2 rigide en plastique.

Une lumière doit clignoter dans la cellule du capteur. Dans le cas contraire, le signaler à l’aide soignant. Tester la mesure sur votre doigt (respecter le sens ongle/pulpe). La courbe de SpO2 doit être pulsatile, et le graphe à gauche indique un bon rapport signal/ bruit (pulsatile et de bonne amplitude : 75% mini).

6- Connecter la rallonge et le brassard adulte moyen.

Appuyer sur le bouton "PNI" afin de vérifier que le brassard se gonfle. Vérifier l’absence de fuite. Le brassard sera dégonflé en déconnectant le cordon spirale coté brassard.

7 - Test du cable ECG diagnostic

- Débrancher le cordon ECG puis appuyer sur la touche "DERIV", seules les dévations I II III peuvent être sélectionnées.
- Après avoir connecté le cordon sur lequel seul le fouet ECG standard 4 dériv est enfiché, sélectionner à nouveau la touche "DERIV", si les dérivations V1 à V6 peuvent être sélectionnées, retirer le cordon de l’UMH et demander son remplacement à l’Aide soignant.

8- Eteindre l’appareil.

Veiller à laisser connectés en permanence les cordons ECG, spO2, et "palette".

9- Le scope sera systématiquement attaché par sa sangle, y compris pendant les transports

http://www.urgences-serveur.fr - Reproduction interdite sans consentement des auteurs
Ce site contient également des documents sous copyright tiers.
© Urgences-Online 2002-2013

Retour à la page du site