Campus numérique de médecine d'urgence

dimanche 14 septembre 2003, par Pr. Jean-Louis POURRIAT

 TRI

Pathologie spécifique

- nécessitant une hospitalisation

  • la conduite à tenir est la même que pour tout autre patient au niveau de la prise en charge thérapeutique
  • mettre en place contacts avec assistante sociale Mme SABIN (poste 8592) pour la prise en charge par exemple si le patient n’a pas de droits sociaux

- si un traitement ambulatoire est possible (médicaments à prendre, pansements à faire, plâtre …)

  • admission dans un centre d’hébergement d’urgence pour soins infirmiers
  • sinon, retour à la consultation sans RDV

- si problèmes sociaux (ne sait pas où dormir, désire un repas, désire une douche et des vêtements ..)

  • demande de prise en charge dans un centre d’hébergement d’urgence

 HEBERGEMENT D’URGENCE

Il accueille une nuit au moins le SDF qui a besoin de se reposer, de prendre un repas chaud, et de dormir en sécurité dans un endroit propre et décent
Le SDF aura également la possibilité s’il le souhaite de consulter le lendemain un médecin généraliste ou une assistante sociale sur place
La demande ne peut pas être faite par l’hôpital directement, mais c’est le SDF qui appelle lui-même le 115.
Le transport est assuré par une équipe mobile du SAMU SOCIAL, envoyée sur place.

 HEBERGEMENT D’URGENCE POUR SOINS INFIRMIERS

La demande doit se faire en remplissant le document : FICHE MEDICOSOCIALE (disponible au niveau des urgences et de la Salle ST Landry, ce formulaire doit ensuite être envoyé par FAX au 01.43.98.39.20

La demande d’hébergement pour soins IDE peut être faite par :

- le médecin
- l’infirmière
- l’assistante sociale

Il est important que le nom du médecin demandeur soit indiqué car c’est avec lui que le médecin d’astreinte du SAMU SOCIAL rentrera en contact. De la même manière le patient part avec une lettre du médecin qui l’adresse, une ordonnance pour le traitement proposé, ainsi que les médicaments nécessaires pour les 12 premières heures.

Le transport du malade est à la charge du service demandeur dans la journée et à celui du SAMU SOCIAL la nuit. Sachant que le véhicule du SAMU SOCIAL n’est pas une ambulance.

 RAPPEL :

Les hébergements pour soins IDE ne sont pas :

- des lits d’hospitalisation pour les pauvres
- des lits de long ou moyen séjour
- des lits d’UO destinés aux SDF des urgences des hôpitaux
- des lits d’HAD
- des lits de soins palliatifs

Le patient ne doit pas y aller s’il est perfusé ; de plus il est important de signaler tout problème de marche chez le patient car certains centres sont encore équipés d’escaliers.

Les hébergements pour soins IDE sont :

- des lits d’hébergements pour un épisode infectieux aigu et d’évolution courte
- des lits de repos pour personnes fatiguées et nécessitant un suivi médical (lésions dermato nécessitant des pansements, surveillance de plâtre, attente si RDV échelonnés sur qq. Jours.}

 Références

- Protocoles d’accord avec le SAMU SOCIAL

Pour en savoir plus...

Hospitalier : Specialites / Divers
Tout le site : Specialites / Divers

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document