Campus numérique de médecine d'urgence

samedi 2 novembre 2013, par Dr Michel NAHON

Centre anti rabique Hôpital Pasteur (tel : 01 40 61 38 00)

Le nettoyage de la plaie associée à la vaccination doivent être pratiqués dans les premières heures suivant l’exposition. Cette stratégie est la seule permettant de limiter l’extension de cette maladie mortelle.

 Incubation

de 1 à 3 mois en moyenne elle peut durer cependant moins d’une semaine à plus d’un an.

  Symptômes

La tableau initial associe fièvre et douleurs, paresthésie (fourmillements, démangeaisons, brûlures) à proximité de la porte d’entrée (morsure, griffure).

Le virus se propage secondairement dans le système nerveux central (moelle épinière et encéphale) : hyperactivité, excitation, hydrophobie et parfois aérophobie.

Le décès survient en quelques jours par paralyse respiratoire.

Dans 30% environ des cas humains, la rage peut se présenter sous sa forme « paralytique ». Les muscles sont progressivement paralysés, de proche en proche à partir de la porte d’entrée. Le diagnostic est plus difficile dans cette forme.

 Diagnostic

Il n’existe pas de test permettant de diagnostiquer la rage avant l’apparition des signes cliniques. Il est possible de détecter le virus, ses antigènes ou des acides nucléiques dans les tissus infectés (encéphale, peau) ou dans l’urine ou la salive.

 Transmission

Le virus se transmet par morsure ou griffure profonde d’un animal infecté. Le chien, les chauves souris, les renards, les chats sont les principaux hôtes et vecteur du virus rabique.
La transmission de l’animal à l’homme peut aussi se produire par contact direct de matériel infectieux – habituellement de la salive – avec les muqueuses ou une blessure non cicatrisée sur la peau. La transmission interhumaine par morsure est théoriquement possible mais n’a jamais été confirmée.

Dans de rares cas, la rage peut être contractée par inhalation d’un aérosol contenant du virus ou lors de la transplantation d’un organe infecté.
La consommation de viande crue ou d’autres tissus d’animaux atteints de rage n’est pas une source d’infection pour l’homme.

 Prophylaxie postexposition (PPE)

- le traitement de la plaie, réalisée dans les meilleurs délais après l’exposition (nettoyage immédiat de la plaie pendant au moins 15 minutes avec de l’eau et du savon, un détergent, de la polyvidone iodée ou d’autres substances qui tuent le virus de la rage.) ;
- l’administration d’une série de doses d’un vaccin antirabique puissant et efficace qui soit conforme aux recommandations de l’OMS ;
- l’administration d’immunoglobuline antirabique, si indiqué.

Après l’exposition, l’administration précoce du vaccin et d’immunoglobuline permet d’éviter l’apparition des symptômes et le décès.

Catégories de contact et prophylaxie postexposition (PPE) recommandée par l’OMS
Type de contact avec un animal suspectMesures de prophylaxie post-exposition
Catégorie I – contact avec l’animal (la personne l’a touché ou nourri) ou léchage de la peau intacte Aucune
Catégorie II – mordillement de la peau nue, griffures ou égratignures superficielles sans saignement Vaccination immédiate et traitement de la plaie
Catégorie III – morsures ou griffures uniques ou multiples ayant traversé le derme, léchage de la peau lésée ; contamination des muqueuses par la salive après léchage, exposition à des chauves-souris. Vaccination immédiate et administration d’immunoglobuline antirabique ; traitement de la plaie

Les vaccins utilisés en France sont des vaccins inactivés, préparés sur cultures cellulaires de lignées continues Vero, avec la souche Wistar rabies PM/W138-1503/3M lyophilisée. L’immunisation doit être faite, en cas de voyage, par 3 injections IM d’une dose de 0,5 ml à J0, J7, J21 ou plutôt J28. L’effet préventif survient 7 à 10 jours après la 2e injection. L’immunité est acquise pour 5 ans après un rappel à 1 an.

 La rage en France : Bilan 2000-2009, surveillance et prévention - 19/08/2010

PDF - 1.4 Mo
La rage en France : Bilan 2000-2009, surveillance et prévention - 19/08/2010 (PDF - 1.4 Mo)

 Informations générales

La rage, encéphalomyélite mortelle affectant tous les mammifères et l’homme, est l’une des zoonoses majeures les plus graves et les plus craintes dans le monde. Les zoonoses sont des maladies et infections qui se transmettent des animaux vertébrés à l’homme et vice - versa . Maladie infectieuse, virale et inoculable le plus souvent par morsure, commune à l’homme et aux mammifères, la rage est due à la multiplication dans l’organisme (et plus particulièrement dans le système nerveux), d’un virus appartenant à la famille des rhabdovirus et provoque inéluctablement la mort des animaux et des personnes après l’apparition des symptômes.

Le principal vecteur et réservoir de la maladie dans le monde est le chien. Dans les pays d’Europe, le vecteur principal était le renard. La chauve-souris peut également être à la source de contaminations dans différentes régions du monde.

Les importations illégales venant de pays au statut sanitaire incertain font peser un risque majeur sur la santé publique et sur la santé animale, alors que notre pays a consacré des moyens importants à l’élimination de la rage du renard pour pouvoir se déclarer indemne de cette maladie. L’animal introduit frauduleusement peut être en incubation de rage entraînant alors des procédures sanitaires et administratives fastidieuses et contraignantes pour les personnes environnantes (la famille, les voisins, les amis) et leurs animaux de compagnie susceptibles d’avoir été en contact avec l’animal concerné (traitement antirabique vaccinal préventif des personnes, euthanasie des animaux). Il peut aussi excréter du virus de la rage par la salive alors qu’il n’exprime pas encore de symptômes, ce qui accroît sa dangerosité potentielle. La rage n’est pas encore une maladie du passé ; de nombreux pays en sont atteints (pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Amérique du Nord). Des milliers de personnes meurent encore de rage dans le monde.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document