Campus numérique de médecine d'urgence

Dr Dr Marie-Therese Baixench et Dr Anne Casetta (Unité fonctionnelle d’hygiène), Dr Delphine Cantin (présidente du CLIN), Dr Jean-Christophe Allo et Pr Bertrand Renaud (SAU Cochin Hotel Dieu)

samedi 6 juillet 2013, par SAU Cochin - Hôtel Dieu

  1) Messages importants

- Ces recommandations sont des procédures locales recommandées pour le GH Cochin-Broca-Hôtel Dieu

- Les personnels soignants doivent porter au minimum un masque chirurgical devant tout patient présentant une pathologie respiratoire aigüe fébrile

- Tous les patients inscrits pour une pathologie respiratoire fébrile doivent porter un masque chirurgical et ce dès l’inscription administrative

  2) Généralités

- Coronavirus (en cours de rédaction)

- Virus de la grippe (en cours de rédaction)

- autres virus émergents (en cours de rédaction)

  3) Repérer PATIENT SUSPECT d’infection à Coronavirus MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome)

recommandations en date du 19 juin 2013

- PATIENT SUSPECT d’infection à Coronavirus MERS-CoV = manifestations cliniques ET exposition compatible

  • toute personne ayant voyagé ou séjourné dans un des pays suivants
    • Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis (Abou Dabi, Dubaï), Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Oman, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens occupés, Yémen.
    • qui, au cours des 14 jours après son retour, a présenté :
      des signes cliniques et/ou radiologiques de détresse respiratoire aigüe (SDRA)
      des signes cliniques d’infection du parenchyme pulmonaire, avec une fièvre ≥38°C et de la toux, sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la pathologie.
    • pour les personnes immunodéprimées ou présentant une pathologie chronique, prendre en compte également la survenue d’un syndrome fébrile avec diarrhée et/ou tableau clinique sévère.

- Tout contact (ex : famille, soignants) d’un cas possible ou confirmé, ayant présenté
une infection respiratoire aigüe quelle que soit sa gravité,
dans les 14 jours suivant le dernier contact avec le cas possible/confirmé pendant que ce dernier était malade (patient symptomatique).
Pour les contacts immunodéprimés ou présentant une pathologie chronique, prendre en compte également la survenue d’un syndrome fébrile avec diarrhée et/ou tableau clinique sévère.

- Au 27 août, la situation internationale était de 94 cas (dont 47 décès) répartis dans 8 pays.

  4) Repérer PATIENT SUSPECT d’infection à virus de la grippe H7N9

recommandations en date du 03 mai 2013

- PATIENT SUSPECT = manifestations cliniques ET exposition compatible

  • Toute personne ayant voyagé ou séjourné en Chine et qui au cours des 10 jours après son retour, présente :
    • des signes cliniques d’infection respiratoire aigüe grave basse (nécessitant une hospitalisation) sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la pathologie.
  • Les personnes coexposées symptomatiques, définies comme celles ayant séjourné dans les zones exposées avec le cas possible ou confirmé et qui présentent une infection respiratoire aigüe quelle que soit sa gravité dans les 10 jours suivant l’exposition
  • Tout contact étroit d’un cas possible ou confirmé qui présente une infection respiratoire aigüe quelle que soit sa gravité dans les 10 jours suivant le dernier contact avec le cas possible/confirmé pendant que ce dernier était malade (patient symptomatique).

  5) Circuit du patient dès la suspicion diagnostique

- Mettre un masque chirurgical au patient et lui faire pratiquer une friction hydroalcoolique

- Installer le patient DIRECTEMENT dans un box pouvant être aéré (sans passer par le box de l’IAO) ou directement dans une chambre de l’UO
(Si pas de box ou chambre disponibles, installer le patient à distance des autres patients)

- Attention si prise en charge dans le box de l’IAO d’un patient suspect SANS MASQUE :

  • Ne pas utiliser la pièce pendant 2 heures
  • Réaliser un bionettoyage de la pièce type « Clostridium »

- Règles concernant l’installation en Box ou dans une chambre en UO :

  • Les stagiaires, les étudiants, les personnels immunodéprimés et les femmes enceintes sont EXCLUS des soins.
  • Retirer le maximum de matériel avant d’installer le patient
  • Privilégier le matériel à UU
  • Devant le box :
    • Signalétique : précautions complémentaires « virus respiratoires émergents »
    • Unité mobile de protection (UMP) avec gants, surblouses à usage unique, tabliers, masques FFP2, PHA et petit sac DASRI
  • Dans le box :
    • sac DASRI, lunettes de protection, PHA, masque chirurgical (pour le patient), produit détergent (type Aniosurf), eau de Javel, seau gradué et chiffonettes
  • Personnel : Les soins doivent être effectués par une équipe désignée si possible
  • Matériel dédié au patient (stethoscope, tensiomètre, ..)

  6) Tenue de protection

- AVANT D’ENTRER DANS LA CHAMBRE

  • Mettre le masque FFP2 et vérifier son étanchéité
  • Mettre la surblouse et un tablier si soins mouillants ou souillants

- DANS LA CHAMBRE

  • Faire une friction hydroalcoolique
  • Mettre les lunettes de protection si risque de projection
  • Mettre des gants pour tout contact avec le patient

- AVANT DE SORTIR DE LA CHAMBRE :

  • Enlever les gants et la surblouse+/-tablier ; les éliminer dans le sac DASRI
  • Réaliser une FHA
  • Retirer les lunettes, les nettoyer et désinfecter et réaliser une FHA

- APRES ETRE SORTI DE LA CHAMBRE :

  • Retirer le masque FFP2 (sac DASRI) et réaliser une FHA

  7) Signaler

- Tout cas suspect doit être signalé sans délai à :

  • 1. ARS (Agence régionale de Santé de l’Ile de France)
    • L’ARS en lien avec l’InVS valide le cas et pose l’indication du prélèvement diagnostique qui sera adressé au CNR
    • Coordonnées de l’ARS : 0825 811 411 (24h/24 7j/7)
  • 2. EOH
    • Dr Anne Casetta DECT 41175 anne.casetta@htd.aphp.fr
    • Dr Marie-Therese Baixench, DECT 13434, marie-therese.baixench@cch.aphp.fr
    • Secrétariat : Mme Marie-Danielle Daufour poste 12633, marie-danielle.daufour@cch.aphp.fr
  • 3. Administrateur de garde : nuit, week-end et jours fériés : postes 11 114 ou 11 115 (admissions) ; nuit 01 58 41 41 41 (standard)
  • 4. Chef de service Pr Bertrand Renaud

  8) Bionettoyage type Clostridium

- DD, RINCAGE puis eau de Javel diluée à 0,5%

  • BIO NETTOYAGE DEUX FOIS PAR JOUR : surface hautes, poignées de portes, montants du lit, interrupteurs, chevet….
  • BIONETTOYAGE DE TOUT MATERIEL SORTANT DE LA CHAMBRE (pèse personne, lève malade, appareil ECG…)
  • BIONETTOYAGE DE LA CHAMBRE APRES LE DEPART DU PATIENT : à réaliser par deux personnes différentes à 2 moments différents
  • Stéthoscope personnel : laver au savon, rincer, désinfecter avec alcool à 70°C

  9) Gestion des excreta/urines

- PAS D’UTILISATION DES SANITAIRES COMMUNS

    • WC individuel
    • A défaut : utilisation d’une chaise percée ou d’un bassin à protéger avec un Carebag
    • A défaut : Placer systématiquement une alèse absorbante jetable sur le bassin ou la chaise percée afin de récupérer les selles et/ou urines. Eliminer l’alèse dans un petit sac DASRI puis dans le sac DASRI de la chambre
    • Nettoyer désinfecter le bassin dans la chambre (selon protocole surfaces)
      - Ne pas utiliser la douchette rince bassin
      - A la sortie du patient : jeter le bassin et la brosse

- Urines : utiliser un urinal à UU à vider dans le WC et éliminer dans un sac DASRI

  10) Circuit du linge

- Linge sale

  • Mettre le linge sale dans un sac de linge dans la chambre
  • Eliminer le sac de linge de la chambre dans le sac de linge commun après chaque change

- Linge propre

  • Prévoir le linge propre nécessaire AVANT de rentrer dans la chambre afin de limiter les entrées et les sorties (risque de contamination du linge propre et du chariot de linge)

  11) Distribution des repas

- Suivre les règles d’entrée et de sortie de chambre (mettre tenue de protection)

- Servir et desservir en dernier

- Privilégier les couverts à UU

  12) Déplacement du patient

- Eviter au maximum les déplacements : prévoir consultations et examens au lit du patient

- Prévoir radio mobile

A défaut et uniquement en cas d’impératif médical : Cf fiche : Transfert intra-hospitalier d’un patient suspect d’infection respiratoire émergent

  13) Acheminement des prelevements aux laboratoires(pour TOUT examen)

- LIMITER LES PRELEVEMENTS BIOLOGIQUES AU STRICT NECESSAIRE
Cf fiche : Acheminement des prélèvements biologiques d’un patient suspect d’un virus respiratoire émergent

- Ne pas utiliser le pneumatique

- Prévenir le centre d’acheminement des examens : postes 13 181 ou 13 182

- Mentionner sur le sachet de façon VISIBLE "CONTAGIEUX"

  14) Annexes

- Abréviations : PHA/FHA : Produit/Friction Hydroalcoolique, DASRI : Déchets Activité de Soins à Risque Infectieux ; UU : Usage Unique ; DD : Détergent Désinfectant type Aniosurf ou Surfa’Safe ; UMP : Unité Mobile de Protection ; IAO : Infirmier d’Accueil et Orientation, UO : unité d’observation

- Fiches réflexes Intranet/soins/hygiene

  • Coronavirus MERS CoV : repérer-protéger-signaler
    PDF - 498 ko
  • Grippe H7 N9 : repérer-protéger-signaler
    PDF - 176.8 ko
  • Transfert intra-hospitalier d’un patient suspect virus émergent
    PDF - 185.4 ko
  • Acheminement des prélèvements d’un patient suspect virus respiratoire émergent au CAP
    PDF - 194.5 ko

Pour en savoir plus...

Hospitalier : Specialites / Infectieux
Tout le site : Specialites / Infectieux

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document