Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 29 avril 2005, par Dr Michel NAHON

- Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle ? cliquez sur ce lien

JPEG - 13.7 ko

Chers confrères, chers lecteurs,

Bienvenue sur la newsletter d’avril 2005. Les articles présentés ont été sélectionnés par l’auteur et ne représentent pas l’exhaustivité des publications nationales et internationales du mois.
Vous avez réalisé une analyse commentée d’un article scientifique, faites en profiter nos lecteurs et adressez nous votre article et les références en cliquant sur ce lien.
Vos suggestions sont toujours les bienvenues...

Auteur :
- Dr Michel NAHON
- Fédération Urgences Anesthésie Réanimation
- Hôtel Dieu de Paris

GIF - 6.7 ko


Arrêt cardiorespiratoire intrahospitalier : il faut masser plus vite ! Dans près de 40% des cas la fréquence du MCE est inférieure à 90 et dans 22 % inférieure à 70 !Idéalement la fréquence du massage à 100 compressions par minute doit être surveillée soit par un métronome soit par la courbe scopique.

- Chest compression rates during cardiopulmonary resuscitation are suboptimal : a prospective study during in-hospital cardiac arrest. Abella BS. et coll. Circulation. 2005 Feb 1 ;111(4):428-34.

GIF - 6.8 ko


 Syndrome Coronaire Aigu

Le clopidogrel administré 4 à 6 heures avant l’angioplastie réalisée à la phase aigue de l’IDM améliore son pronostic. Associé à l’aspirine et aux thrombolytiques, le clopidogrel diminue significativement les taux d’échec de la thrombolyse et minimise le risque de réocclusion sans augmentation significative du risque hémorragique. Serait-il supérieur aux anti GPIIbIIIA en terme de rapport efficacité risque ?

- Addition of clopidogrel to aspirin and fibrinolytic therapy for myocardial infarction with ST-segment elevation. Sabatine MS et CLARITY-TIMI 28 Investigateurs. N Engl J Med. 2005 Mar 24 ;352(12):1179-89.

- Concurrent antiplatelet and fibrinolytic therapy. Lange RA. et coll. N Engl J Med. 2005 Mar 24 ;352(12):1248-50.

 Enzymes cardiaques

L’augmentation modérée de la cardiac-specific troponin I (cTni) avec une valeur cut-off à 0,1 ng/mL est un facteur prédictif indépendant de complications cardiovasculaires majeures et de mortalité quelqu’en soit la cause.

- Association of mild transient elevation of troponin I levels with increased mortality and major cardiovascular events in the general patient population. Gudmundsson GS. et coll. Arch Pathol Lab Med. 2005 Apr ;129(4):474-80.

Le prohormone brain natriuretic peptide (NT-proBNP) est un meilleur marqueur prédictif de morbi-mortalité cardiovasculaire que la C-reactive protein (CRP) ou le rapport urinaire albumine/créatinine chez les patients agés. Un taux de NT-proBNP au dessus du 80e percentile (cut-off) prédit une mortalité supérieure à 96 %. Le taux de CRP au dessus du 80e percentile prédit une mortalité à 46 %. Le rapport urinaire albumine/créatinine au dessus du 80e percentile prédit une mortalité à 88 %.

- N-terminal pro-brain natriuretic peptide, C-reactive protein, and urinary albumin levels as predictors of mortality and cardiovascular events in older adults. Kistorp C. et coll. JAMA. 2005 Apr 6 ;293(13):1609-16.

- Cardiovascular risk stratification in older patients : role of brain natriuretic peptide, C-reactive protein, and urinary albumin levels. Schillinger M. JAMA. 2005 Apr 6 ;293(13):1667-9.

 Maladie thromboembolique

Prescription du traitement ambulatoire de la thrombose veineuse depuis le service des urgences. Une étude prospective de cohorte de 162 patients a étudié la récidive de la thrombose veineuse à 3 et 6 mois, les complications hémorragiques, les thrombocytopénies en début de traitement. Le traitement est "safe and secure" et satisfait les patients.

- Outpatient treatment of venous thromboembolic disease based in an emergency department. Zed PJ. et coll. Am J Health Syst Pharm. 2005 Mar 15 ;62(6):616-9.

Toutes les thromboses veineuses ne se compliquent pas d’embolie pulmonaire. Les variables prédictives indépendantes associées à l’embolie pulmonaire sont : la thrombose proximale, les antécédents d’embolie pulmonaire, l’obésité avec IMC > 30 kg/m2, une pathologie respiratoire chronique, l’absence de traitement prophylactique anticoagulant.

- Risk factors associated with symptomatic pulmonary embolism in a large cohort of deep vein thrombosis patients. Kucher N. et coll. Thromb Haemost. 2005 Mar ;93(3):494-8.

 Dépistage

Le taux de leucocytes dans la NFS est un facteur prédictif indépendant de survenue d’événement cardiovasculaire et de mortalité chez la femme ménopausée. Le cut off est à 6 700 blancs, indépendamment du taux de CRP.

- Leukocyte count as a predictor of cardiovascular events and mortality in postmenopausal women : the Women’s Health Initiative Observational Study. Margolis KL. et coll. Arch Intern Med. 2005 Mar 14 ;165(5):500-8

 Prévention

Chez la femme, l’aspirine en prévention primaire réduit le risque d’AVC sans modifier le risque d’événement coronarien. Chez l’homme les précédentes études montraient un bénéfice pour le risque coronarien mais pas pour le risque d’AVC.

- A randomized trial of low-dose aspirin in the primary prevention of cardiovascular disease in women. Ridker PM. et coll. N Engl J Med. 2005 Mar 31 ;352(13):1293-304.

GIF - 5.4 ko


L’ADN de l’EBV persiste avec des taux élevés dans la salive des patients jusqu’à six mois après la mononucléose. La Mononucléose reste très contagieuse y compris pendant la période de convalescence.

- Long-term shedding of infectious epstein-barr virus after infectious mononucleosis. Fafi-Kremer S. et coll. J Infect Dis. 2005 Mar 15 ;191(6):985-9

Traitement ambulatoire de la pneumopathie aigue communautaire : les prescriptions de fluoroquinolones ont augmenté de 50% en 10 ans au détriment des macrolides. Les prescriptions de béta lactamines et de doxycyclines sont peu fréqentes. Cette évolution des pratiques est indépendante des recommandations...

- Antimicrobial drug prescribing for pneumonia in ambulatory care. MacDougall C. et coll. Emerg Infect Dis. 2005 Mar ;11(3):380-4

Purpura fulminans à staphylocoque doré méthi-R ! Pathologie infectieuse émergente avec toxic shock syndrome par production de superantigènes...

- Purpura fulminans due to Staphylococcus aureus. Kravitz GR. et coll. Clin Infect Dis. 2005 Apr 1 ;40(7):941-7

Il semble exister un lien entre l’infection à Chlamydia pneumoniae et l’athérogenèse. Le traitement hebdomadaire par azithromicyne et le traitement prolongé par gatifloxacine (antibiotique bactéricide efficace contre C. pneumoniae) n’ont cependant pas modifié le risque de survenue d’un événement cardiovasculaire.

- Antibiotic treatment of Chlamydia pneumoniae after acute coronary syndrome. Cannon CP. et coll. N Engl J Med. 2005 Apr 21 ;352(16):1646-54.

- Azithromycin for the secondary prevention of coronary events. Grayston JT. et coll. N Engl J Med. 2005 Apr 21 ;352(16):1637-45.

- Chlamydia pneumoniae and atherosclerosis. Grayston JT et coll. Clin Infect Dis. 2005 Apr 15 ;40(8):1131-2.

Pneumopathie à chlamydiae : facteur de risque d’infarctus myocardique ! L’infection par Chlamydia Pneumoniae augmente le risque d’IDM et plus particulièrement chez les patients de 30-50 ans. Les taux élevés d’anticorps semble être en cause (IgA). Les auteurs préconisent une attention particulière chez les patients à risque cardiovasculaire présentant un tableau de pneumopathie fébrile : la recherche de chlamydiae est fortement recommandée.

- Association between Chlamydia pneumoniae and acute myocardial infarction in young men in the United States military : the importance of timing of exposure measurement. Arcari CM. et coll. Clin Infect Dis. 2005 Apr 15 ;40(8):1123-30

Révision des recommandations américaines du NIH, CDC ET HIV Medecine Association pour le traitement des infections opportunistes

- Revised guidelines for the treatment of OIs. Sax PE. AIDS Clin Care. 2005 Feb ;17(2):13-4.

GIF - 4.9 ko


 Recommandations AFFSAPS / AGMED

Mise à jour des fiches biotox de prise en charge thérapeutique : Charbon, peste, Tularémie, Brucellose, fièvre hémorragiques, variole, toxine botulique, fièvre Q, morve...

- Accès direct sur Urgences Online

- Accès direct au site de l’AGMED

GIF - 6.5 ko


L’oxygénothérapie normobare à haut débit améliore le pronostic de l’AVC ischémique ? Une amélioration est constatée à 4 heures, 24 h et une semaine. Il n’y a plus de différence à 3 mois entre les groupes O2 et sans O2. L’Oxygène semble améliorer le volume et le débit sanguin cérébral dans la région ischémiée.
Les auteurs recommandent l’oxygénothérapie précédant la thrombolyse par tPA.

- A pilot study of normobaric oxygen therapy in acute ischemic stroke. Singhal AB. et coll. Stroke. 2005 Apr ;36(4):797-802.

Ponction lombaire teintée : piqûre vasculaire ou hémorragie cérébro-méningée ? Lorsque la couleur du LCR s’éclaircie entre le premier et le dernier tube, on conclut souvent à une blessure vasculaire. Rien n’est moins sûr ! La diminution de 25 % du taux d’hématies, même avec un scanner normal ne permet pas d’éliminer l’hémorragie en particulier lors d’un contexte clinique évocateur (céphalées brutales).

- Clearing of red blood cells in lumbar puncture does not rule out ruptured aneurysm in patients with suspected subarachnoid hemorrhage but negative head CT findings. Heasley DC. et coll. AJNR Am J Neuroradiol. 2005 Apr ;26(4):820-4.

Névralgies : l’association morphine et gabapentin procure une meilleure analgésie que chaque médicament utilisé seul. L’association par titration des deux produits procure des avantages nets malgré les idées reçues sur les risques de dépendances aux opioïdes.

- Morphine, gabapentin, or their combination for neuropathic pain. Gilron I. et coll. N Engl J Med. 2005 Mar 31 ;352(13):1324-34.

- Combination therapy for neuropathic pain—which drugs, which combination, which patients ? Raja SN. et coll. N Engl J Med. 2005 Mar 31 ;352(13):1373-5.

GIF - 5.1 ko


L’oxycodone per os peut être proposé dans le traitement du syndrome douloureux abdominal aigu de l’enfant. L’utilisation de ce dérivé morphinique ne semble pas compromettre la pertinence du diagnostic clinique et de l’indication chirurgicale.

- Oxycodone vs placebo in children with undifferentiated abdominal pain : a randomized, double-blind clinical trial of the effect of analgesia on diagnostic accuracy. Kokki H. et coll. Arch Pediatr Adolesc Med. 2005 Apr ;159(4):320-5.

L’hématurie asymptomatique de l’enfant est relativement fréquente. Quand faut-il réaliser les investigations complémentaires ? Lorsque l’hématurie est isolée, en l’absence de protéinurie, d’HTA ou de symptome spécifique, le suivi clinique simple semble suffisant. La cause la plus fréquente est l’hypercalciurie (16% des hématuries microscopiques et 22% des hématuries macroscopiques).

- The clinical significance of asymptomatic gross and microscopic hematuria in children. Bergstein J. et coll. Arch Pediatr Adolesc Med. 2005 Apr ;159(4):353-5.

- Asymptomatic microscopic hematuria : time to look the other way ? Stapleton FB. Arch Pediatr Adolesc Med. 2005 Apr ;159(4):398-9.

GIF - 6.2 ko


Quels facteurs influencent la mortalité de la pneumopathie nosocomiale ? Les facteurs indépendamment associés sont : la valeur du score de Fine, l’âge avancé, l’état général lors de l’admission, le recours au pneumologue ou à l’infectiologue. Le traitement par levofloxacine en monothérapie semble diminuer la mortalité.

- Factors Influencing In-hospital Mortality in Community-Acquired Pneumonia : A Prospective Study of Patients Not Initially Admitted to the ICU. Marrie TJ. et coll. Chest. 2005 Apr ;127(4):1260-70.

Béta-bloqueurs et BPCO : un bénéfice cardiovasculaire pas forcément toujours au détriment de la fonction respiratoire. Chaque classe de béta bloqueurs a un effet différent sur l’appareil bronchopulmonaire. Le bénéfice cardiovasculaire doit être pondéré au risque d’altération de la fonction respiratoire : VEMS, la réponse des voies aériennes, la réponse aux Béta2 stimulants (en particulier lors de l’usage de béta bloquants non sélectifs). Le celiprolol semble être le moins délétère.

- Detrimental effects of beta-blockers in COPD : a concern for nonselective beta-blockers. van der Woude HJ. et coll. Chest. 2005 Mar ;127(3):818-24.

GIF - 7.4 ko


Diagnostic de l’Embolie pulmonaire : l’angioscanner plus sensible que l’angio-IRM. Comparée à une startégie non invasive basée sur l’angioscanner spiralé, l’angio-IRM fait preuve d’une reproductibilité insuffisante pour prétendre à une utilisation en pratique quotidienne.

- Performance of magnetic resonance angiography in suspected acute pulmonary embolism. Blum A. et coll. Thromb Haemost. 2005 Mar ;93(3):503-11.

GIF - 6.6 ko


La fonction plaquettaire est normalisée en moins de 24 heures après l’arrêt du traitement par ibuprofène chez les individus sains. La dysfonction plaquettaire apparaît dans les 40 minutes qui suivent l’absorption orale et dure moins de 24 heures. L’interruption du traitement par anti COX plusieurs jours avant un acte chirurgical ne semble pas justifiée.

- Brief communication : duration of platelet dysfunction after a 7-day course of Ibuprofen. Goldenberg NA. et coll. Ann Intern Med. 2005 Apr 5 ;142(7):506-9.

GIF - 6.9 ko


Nouveaux marqueurs biologiques précoces de l’insuffisance rénale aigüe. Plus précoce que la modification des taux de créatinine (élevée en 1 à 3 jours), le neutrophil gelatinase-associated lipocalin (NGAL) s’élève à la 2e heure (cut-off à 50 microg/L). La sensibilité est de 100%, la spécificité à 98%.

- One step forward in the early detection of acute renal failure. Herget-Rosenthal S. Lancet. 2005 Apr ;365(9466):1205-6.

- Neutrophil gelatinase-associated lipocalin (NGAL) as a biomarker for acute renal injury after cardiac surgery. Mishra J. et coll. Lancet. 2005 Apr ;365(9466):1231-8.

Portfolio


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document