Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 30 décembre 2016, par Dr Romain Jouffroy, Mélanie Lamour

 Description

acide (RS)-2-(3-benzoylphényl)propionique

 Classe

Anti-inflammatoire non stéroïdien (dérivé de l’acide propionique).

 Pharmacodynamie

- Inhibe la synthèse des prostaglandines.

- Antalgique, antipyrétique, inhibiteur de l’agrégation plaquettaire.

 Pharmacocinétique

- Délai d’action : 30 min.

- Demi-vie : 1 à 2 heures.

- Durée d’action : 4 heures.

- Métabolisme hépatique.

- Élimination urinaire.

 Présentation

Flacon de poudre à diluer de 100 mg.

 Administration

Intraveineux lent (20 minutes) après dilution (sérum salé à 0,9% ou sérum glucosé à 5%).

 Indications

- Douleur post-opératoire ou d’origine néoplasique.

- Crises de coliques néphrétiques.

- Traitement symptomatique de courte durée des rhumatismes inflammatoires en poussée, des lombalgies aiguës, des radiculalgies.

 Contre-indications absolues

- Allergie aux AINS ou à l’aspirine.

- Ulcère gastroduodénal en évolution.

- Femme enceinte.

- Asthme.

- Enfant de moins de 15 ans.

 Contre-indications relatives

- Insuffisance rénale.

- Insuffisance hépatique sévère.

 Posologie

50 mg toutes les 6 heures (200 mg/jour) pendant 4 à 5 jours maximum.

 Précautions d’emploi

- Surveiller la pression artérielle et la fréquence cardiaque pendant les premières minutes de l’administration.

- Chez les insuffisants rénaux et personnes âgées, réduire la posologie initiale.

- Éviter une exposition au soleil (photosensibilisation).

 Effets indésirables

- Nausées, vomissements, épigastralgies.

- Céphalées, vertiges, somnolence, troubles visuels, convulsions.

- Manifestations allergiques cutanées ou respiratoires.

 Associations à éviter

- Antiagrégants plaquettaires, corticoïdes, autres anti-inflammatoires non stéroïdien (augmentation du risque de saignement et de lésions gastro-intestinales).

- Ciclosporine : potentialisation de se néphrotoxicité.

 Associations à surveiller

- Quinolones (augmentation du risque de convulsions).

- Sulfamides hypoglycémiants : risque d’hypoglycémie.

- Antihypertenseurs (diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, sartans, bêta-bloquants).

- Lithium : risque de surdosage.

- Metformine : risque d’acidose lactique.

- Prostaglandines : antagonisation des effets.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document