Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 30 décembre 2016, par Dr Romain Jouffroy, Michelle Darmendrail

 Classe

Électrolytes. Produit d’apport potassique.

 Pharmacodynamie

- Corrige une carence en potassium.

- Une hypokaliémie inférieure à 3,5 mmol / L indique une carence en potassium d’origine digestive, rénale, endocrinienne.

- L’ion chlore va corriger l’alcalose métabolique associée à l’hypokaliémie.

 Pharmacocinétique

- L’excrétion est principalement urinaire et est diminuée en cas d’insuffisance rénale avec un risque d’hyperkaliémie.

 Présentation

- Ampoule de 10 mL à 10% (100 mg / mL) : 1 ampoule apporte 1g de KCl.

- 1 g de KCl correspond à 13,4 mmol ou 524 mg de potassium.

- Solution à diluer pour perfusion lente.

 Administration

Jamais d’administration intra veineuse directe -> risque d’arrêt cardiaque par troubles du rythme

Administration intra veineuse lente uniquement après dilution par perfusion -> IVL stricte.

* Voie veineuse périphérique : diluer à 4 g KCl / L soit 50 mmol de potassium par litre et perfuser lentement sur 12 h à 24 heures

* Voie veineuse centrale : la vitesse de correction d’une hypokaliémie est de 1mmol/heure maximum.

Pour les administrations intra veineuses -> toujours utiliser une pompe volumétrique, un pousse-seringue électrique ou un régulateur de débit manuel.

 Indications

- Traitement d’une hypokaliémie et correction d’une déplétion potassique lors de désordres sévères ou lorsque les apports par voie entérale sont insuffisants.

- Apports de potassium lors d’une alimentation par voie parentérale.

 Contre-indications absolues

L’hyperkaliémie ou toute situation pouvant l’entrainer comme : l’insuffisance rénale, l’insuffisance surrénalienne aigue, l’acidose métabolique décompensée.

 Contre-indications relatives

- Grossesse (aucun effet malformatif ou fœto-toxique n’est apparu à ce jour).

- Allaitement : en l’absence de données, il est préférable d’éviter le traitement.

 Posologie adulte

- Les apports quotidiens sont de l’ordre de 0,8 à 2 mmol/kg.

- Chez l’adulte il est préconisé 10 à 15 mmol par heure en perfusion (1 g / h) sur voie veineuse centrale.

 Posologie en pédiatrie

- Administration prudente.

- Apports journaliers : 3 mmol / kg ou 40 mmol / m2 de surface corporelle.

- Le débit maximum ne doit pas dépasser 7 mmol / heure / m2 de surface corporelle (0,5 g / m2 / heure).

 Précautions d’emploi

- Administrer après vérification du ionogramme sanguin.

- Vérifier la compatibilité avec les autres solutions mélangées.

- Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception des solutés (soluté glucosé, sérum salé isotonique à 0,9%).

- Monitoring cardiovasculaire conseillé.

 Effets indésirables

- Troubles du rythme (ondes T avec pic ample et pointu, absence d’ondes P, élargissement du complexe QRS, tachycardie ventriculaire et fibrillation ventriculaire).

- Douleur au site d’injection.

- Nécrose du tissu sous cutané et cutané en cas d’extravasation.

- Phlébite du membre perfusé (notamment si concentration trop élevée).

 Associations à éviter/surveiller

Éviter les médicaments majorant le risque d’hyperkaliémie : diurétiques hyperkaliémiants, inhibiteurs de l’enzyme de conversion, antagonistes de l’angiotensine II, anti-inflammatoires non stéroïdiens, héparines de bas poids moléculaire ou non fractionnées, immunosuppresseurs (ciclosporine, tacrolimus, triméthoprime).


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document