Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 30 décembre 2016, par Dr Guillaume Der Sahakian , Dr Michel NAHON, Dr Romain Jouffroy, Yves Benisty

Description

4-[1-hydroxy-2-(propan-2-ylamino)ethyl]benzene-1,2-diol

Classe

Sympathomimétique ß1 et ß2 (non cardiosélectif) dépourvu d’effet α.

Pharmacodynamie

- Action sur les récepteurs ß1 :

* Inotrope positif

* Chronotrope positif

* Bathmotrope positif

* Dromotrope positif (amélioration de la vitesse de conduction auriculo-ventriculaire par action directe sur le tissu nodal).

* Augmentation du débit cardiaque et de la consommation myocardique d’oxygène.

- Action sur les récepteurs ß2 :
* Vasodilatation artérielle systémique et pulmonaire entraînant une baisse de la post-charge.

* Bronchodilatation.

- Autres effets : Diminution du tonus des fibres musculaires lisses (tube digestif, utérus).

Pharmacocinétique

- Désamination oxydative et O-méthylation.

- Demi-vie plasmatique : 10 minutes.

- Élimination rénale.

Présentation

Ampoules de 0,2 mg/1mL.

Administration

Intraveineux en perfusion continue de préférence au pousse-seringue.

Indications

- Bradycardie sinusale, bloc auriculo-ventriculaire, bloc sino-auriculaire.

- Torsades de pointe.

- Intoxication aux bêta-bloquants.

- Bloc auriculoventriculaire de haut degré.

Contre-indications absolues

- Hypersensibilité à l’isoprénaline ou à un des constituants.

- Tachycardie.

Contre-indications relatives

- Hyperexcitabilité auriculaire ou ventriculaire.

- Insuffisance coronaire et syndrome coronarien aigu (sauf si bradycardie mal tolérée).

- Hyperthyroïdie.

- Cardiomyopathie obstructive.

- Rétrécissement aortique serré.

- Intoxication digitalique.

Posologie adulte

Selon les recommandations ERC 2015 : 5 µg/min (0,05 à 0,1 µg/kg/min) à adapter en fonction de la réponse et de la tolérance.

Posologie en pédiatrie

0,05 à 0,5µg/kg/min.

Précautions d’emploi

- Stockage à l’abri de la lumière entre 2 et 8°C.

- Hors du réfrigérateur, se conserve 90 jours si la température est inférieure à 25°C.

- Administration à l’abri de la lumière.

- Surveillance continue de l’électrocardiogramme, de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.

- Dilution dans du sérum glucosé à 5%.

Effets indésirables

- Palpitations, tachycardie, troubles du rythme ventriculaire, hypotension artérielle.

- Tremblements, céphalées, nausées, vomissements, anorexie.

- Angor, syndrome coronarien aigu.

Associations à éviter

- Anesthésiques volatils halogénés.

- Autres catécholamines.

- Digitaliques.

Associations à surveiller

- IMAO (augmentation de l’effet de l’isoprénaline).

- Kétamine (possible inhibition de l’effet inotrope de l’isoprénaline).


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document