Campus numérique de médecine d'urgence

samedi 2 avril 2011, par Jean-François Marsan

Note de JF Marsan : Pas d’évènement notable depuis la dernière synthèse.

Les nouveaux résultats obtenus par l’IRSN ou transmis par certains exploitants d’installations nucléaires confirment la persistance d’iode 131 dans l’air en France ainsi que dans des prélèvements d’eau de pluie, de lait et de végétaux.

Les concentrations mesurées sont très faibles et ne présentent aucun danger environnemental ou sanitaire, même en cas de persistance dans la durée.

PDF - 1008.6 ko


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document