Campus numérique de médecine d'urgence

mercredi 21 octobre 2015, par Direction Générale de la Santé

En France, on constate une hausse du nombre d’intoxications pédiatriques au cannabis, concernant principalement des enfants de moins de 2 ans, à la suite de l’ingestion accidentelle d’herbe ou de résine de cannabis. Ces intoxications peuvent être graves et conduire à une hospitalisation en réanimation.

Le réseau d’addictovigilance de l’ANSM [1](CEIP) rapporte 140 cas d’intoxications entre 2010 et 2014 dont 59 pour la seule année 2014. Au total, 120 enfants ont été hospitalisés pendant 24 heures ou plus dont 9 en réanimation ou en soins médicaux continus, en raison de troubles neurologiques (somnolence, convulsions, coma) et respiratoires (apnée). De plus, l’analyse de la base des données d’hospitalisations (PMSI) [2] révèle au total 615 cas depuis 2010, dont 247 cas en 2014. L’évolution de ces cas a été favorable et aucun décès n’a été signalé à ce jour.

Ces intoxications concernent majoritairement des enfants âgés de 0 à 2 ans et surviennent dans un contexte accidentel. Elles sont vraisemblablement liées à une négligence des usagers de cannabis, sous-estimant les dangers du cannabis, en particulier pour les nourrissons et les enfants, et pouvant laisser involontairement des résidus de cannabis à portée des enfants.

En parallèle de cette hausse des intoxications pédiatriques au cannabis, on observe une augmentation de l’usage du cannabis dans la population générale et des teneurs moyennes en Delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), molécule à l’origine des effets du cannabis.

Dans ce contexte, votre attention est appelée sur les cas susceptibles d’être pris en charge, notamment par les SAMU/SMUR, les services d’urgences et de réanimation, les services de pédiatrie.

Et de ce fait sur l’importance de rechercher une éventuelle exposition lors de l’interrogatoire de l’entourage et d’effectuer un dosage de cannabinoïdes dans les urines et/ou le sang (THC), en particulier face à des troubles neurologiques d’apparition brutale inexpliqués.

Chez l’enfant, les manifestations cliniques liées à une intoxication par le cannabis peuvent être diverses :

Des troubles neurologiques : somnolence, agitation, troubles du comportement, ataxie, hypotonie, convulsions, coma ;
Des troubles cardio-respiratoires : tachycardie ou bradycardie, bradypnée, détresse respiratoire, apnée.
Les seuils toxiques du cannabis chez l’enfant ne sont pas connus.


[1Réseau des Centres d’Evaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance (CEIP)

[2Base nationale PMSI (Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document