Campus numérique de médecine d'urgence

lundi 31 octobre 2011

Prise en charge initiale au service des urgences
Orientation
Classer l’IEA
IEA simple

- Logorrhée.
- Parole hachée.
- Incoordination motrice.
- Injection conjonctivale.
- Haleine caractéristique.
IEA compliquée

- Troubles excito-moteur.
- Délire, hallucinations.
- Inhalation.
- Troubles de la conscience.
- Hypothermie.
- Crise convulsive.
- Troubles du rythme supra-ventriculaire.
- Hypoglycémie, acidocétose.
- Gastrite Mallory-Weiss.
- Hépatite alcoolique aiguë.
- Rhabdomyolyse.
- AVC ischémique.
IEA associée
- TC++.
- Polytraumatismes.
- Autres intoxications.
- Acidose métabolique.
Sortie prématurée :

La sortie contre avis médicale n’existe pas dans le cadre d’une IEA.
On peut être amenée à prendre des dispositions contre l’avis du patient , afin de le maintenir hospitalisé dans le cadre des urgences (UHTCD). La loi de 1990 modifiée en Juillet 2011 sur l’hospitalisation sous contrainte nous y autorise :

« en cas d’urgence il peut être possible d’isoler, pour des raisons tenant à sa sécurité, un malade quelques heures en attendant soit la résolution de la situation d’urgence, soit la transformation de son régime d’hospitalisation en régime d’hospitalisation sous contrainte ».
Cas particulier de l’IPM ou de la GAV

Patient en IEA amené par la police (ou la gendarmerie) aux urgences dans deux cadres :

- IPM (ivresse publique manifeste)
Patient en état d’ivresse pour lequel aucune procédure judiciaire n’est ouverte : mesure de sauvegarde du patient.
Actuellement pas de réquisition ( car la police n’a pas possibilité de pratiquer cette réquisition dans l’état actuel de la réglementation, une réflexion nationale est en cours).
Certificat de Non Hospitalisation CNH, uniquement si IEA simple et critères de retour à domicile
Dans tous les autres cas UHTCD

- GAV
Dans ce cadre également seules les IEA simples sont apte à la mesure de GAV. Dans tous les autres cas une hospitalisation en UHTCD est nécessaire.

En cas de CNH et de GAV, réaliser si possible une intervention ultra brève et remettre une carte de visite de l’unité d’alcoologie.
Prise en charge des intoxications éthyliques aigues au service des urgences. Protocole du Centre Hospitalier Sud Essonne. Version 2. Applicable au 01/09/2011.

PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document