Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 29 décembre 2016, par Dr Romain Jouffroy, Florian Loosli

Description

Insuline rapide identique à l’insuline humaine obtenue par biotechnologie.
C257H383N65O77S6

Classe

Hormone pancréatique.

Pharmacodynamie

- Action hypoglycémiante (augmentation de la captation du glucose et diminution de la libération du glucose par le foie).

- Favorise le stockage du glucose sous forme de glycogène et inhibe la transformation du glycogène en glucose.

- Favorise l’entrée de potassium dans les cellules musculaires et hépatiques.

- Augmentation de la synthèse du glycogène, des acides gras, du glycérol, des protéines et une augmentation de la fixation des acides aminés, ainsi qu’une diminution de la glycogénolyse, de la néoglucogénèse, de la cétogenèse, de la lipolyse, du catabolisme protéique et de l’élimination des acides aminés.

Pharmacocinétique

- Demi-vie : 6 minutes.

- Traverse la barrière hémato-encéphalique.

- Inactivée par des biotransformations enzymatiques.

Présentation

Flacon de 1 000 UI/10mL (100 UI/ml).

Administration

- Intraveineuse directe, au pousse-seringue électrique, sous-cutanée.

- Dilution : sérum glucosé à 5%, sérum salé à 0,9%.

- Pompes programmables, externes ou implantables.

Indications

- Traitement des patients atteints de diabète nécessitant un traitement par insuline pour maintenir un équilibre glycémique normal.

- Hyperkaliémie.

- Intoxication par bloqueurs de canaux calciques, bêta-bloquants.

- Contrôle de la glycémie en réanimation et en périopératoire.

Contre-indications

- Hypoglycémie
.

- Hypersensibilité, sauf dans le cadre d’un programme de désensibilisation.

Posologie adulte

1. Diabétique : 0,3 à 1 UI/kg/jour. La posologie sera adaptée en fonction de l’alimentation, l’activité physique, et les résultats des contrôles de glycémie.

2. Hypokaliémie : 10 à 20 UI d’insuline associé à 50 g de glucose sur 60 minutes (délai d’action : 30 minutes ; durée d’action 4 à 6 heures).

3. Intoxication par les bloqueurs de canaux calciques, les bêta-bloquants : bolus de 1 UI/kg suivi d’une perfusion continue (pousse-seringue) de 0,5 à 1 UI/kg/heure, associé à du glucose : 1 g/kg/heure à adapter en fonction de la glycémie et à du potassium (0,5 g/heure, adapter en fonction de la kaliémie).

4. Contrôle de la glycémie en réanimation et en préopératoire : perfusion continue (pousse-seringue électrique) en fonction de la glycémie (généralement 0,5 à 4 UI/heure).

Précautions d’emploi

1. Les besoins en insuline peuvent changer de façon significative, ainsi l’adaptation posologique peut être nécessaire en cas de modification de l’intensité de l’activité physique et/ou du régime alimentaire.

2. À conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

3. Après la première utilisation, se conserve 28 jours.

Effets indésirables

- Hypoglycémie parfois sévère (coma).

- Hypokaliémie.

- Hypomagnésémie, hypophosphatémie.

- Bradycardie avec hypotension artérielle.

Associations à surveiller

- Substances à effet hyperglycémiant : glucocorticoïdes, hormones thyroïdiennes, hormone de croissance, danazol, bêta-2 mimétiques (salbutamol, terbutaline), thiazidiques.

- Substances à effet hypoglycémiant : hypoglycémiants oraux, salicylés, inhibiteurs de la monoamine oxydase, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC), antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II, bêta-bloquants non sélectifs, alcool.

- Les analogues des somatostatines (octréotide, lanréotide) peuvent réduire ou accroître les besoins en insuline.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document