Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 7 décembre 2006, par Dr Guillaume DER SAHAKIAN, Dr Jean-Christophe ALLO, Pr Yann-Erick CLAESSENS

 MESSAGES IMPORTANTS

- L’ hypothermie accidentelle est définie comme une baisse de la température centrale au dessous de 35°C.
- on distingue l’hypothermie légère (>32°C), modérée (28 à 32°C), sévère (< 28°C).
- le risque vital majeur de l’hypothermie est la survenue d’une fibrillation ventriculaire. En dessous de 28°C le CEE est classiquement inefficace mais le MCE doit être prolongé
- il ne faut pas méconnaître une intoxication médicamenteuse ou alcoolique et/ou une lésion traumatique associée
- la douche quand elle est nécessaire ne doit être réalisée qu’une fois le malade réchauffé
- la thermorégulation a lieu dans l’hypothalamus

 1 - APPEL TELEPHONIQUE OU COURRIER ELECTRONIQUE :

- Réponse par le sénior.
- Conseiller d’appeler le 15
- Orientation vers le SAU le plus proche pour confirmation diagnostique et prise en charge thérapeutique

 2 - TRI I.A.O.

Prise de la température à l’aide du thermomètre auriculaire électronique.
Ne pas oublier le dextro.

- Niveau 1 : T <32°C
- Niveau 2 : T >32°C avec attente couchée et couverture, reprendre une température 20 minutes après mise en place de la couverture

 3 - BOX DE CONSULTATION

- Niveau 1 : prise en charge en salle de déchocage
- Niveau 2 : prise en charge en box



Patient Niveau 1 au déchocage

- Mise en condition du patient : déshabillage, pas de mobilisation brusque, mesure de la température centrale à l’aide du thermomètre d’hypothermie, scoper le patient

- Voie d’abord veineuse périphérique :

  • NaCl 0,9% 1 litre
  • +/- 1 amp de G30% en cas d’hypoglycémie associée



- Oxygénothérapie nasale voire masque

- ECG

Réchauffement externe actif prudent

- couverture chauffante

Bilan

- NFS, plaquettes, iono sang, urée créatinine, glycémie, TP, TCA, bilan hépatique, ECG, RP, BU, Gaz du sang, lactates

- Selon contexte traumatique ou toxique : hémocultures, ECBU, dosage de toxiques, alcoolémie, PL, imagerie cérébrale, …

Surveillance scopée

- Température , FC, TA, FR, SaO2, conscience, diurèse

Patient Niveau 2 en box

- Mise en condition du patient : déshabillage

- ECG

- Réchauffement externe actif (couverture chauffante) pendant 2 heures puis réchauffement passif

- Bilan simple selon le contexte : Alcoolémie et toxiques, imagerie si nécessaire

- Surveillance : température horaire, TA,FC, FR, SaO2, conscience



Lecture de l’ECG

- redouter la FV
- onde J d’Osborn



- ACFA, allongement PR, QT

Recherche systématique d’une lésion associée :

- Médicaments (benzo, barbituriques, curare, NLP…) alcool, hypoglycémie
traumatisme

- encombrement bronchique (diminution ventilation)

- processus infectieux

Avis réanimateur

- Si signes de gravité (ventilatoire, circulatoire, neurologique)

- Si T < ou = 28°C

- Le MCE doit dans tous les cas être prolongé même en cas d’échec des CEE

 4 - USR

- Niveau 1
- Niveau 2 avec suspicion d’intoxication associée ou avec signes de gravité clinique

 5 - UO

- Niveau 2 sans signe de gravité clinique avec surveillance horaire de la température

 6 - TRAITEMENT

Traitement symptomatique : Réchauffement

- T >32°C : réchauffement externe passif : couverture simple et atmosphère chauffée (+ 1 à 4°C par heure en l’absence de pathologie associée)

- 28< T < 32 °C : réchauffement externe actif : couverture chauffante, matelas à circulation d’air chaud, couverture de survie
AFTER DROP phénomène : aggravation de l’hypothermie et de l’hypotension en ralation avec une vasodilatation liée à la recirculation de sang froid vers le noyau central

- T< 28°C : réchauffement interne (réanimation) : réchauffement de solutés de perfusion (43°C), lavage digestif, lavage de cavité corporelle (plèvre, péritoine), ventilation avec air chaud (43 - 46°C) ou enfin CEC

 7 - ORIENTATION

Réanimation médicale

- Niveau 1
- Niveau 2 s’aggravant malgré ttt.

Service de médecine

- Niveau 2 avec comorbidité associée et décompensée, ou processus infectieux associé

Sortie (orientation vers le SAMU social si besoin)

- Niveau 2 avec T > 35°C sans comorbidité associée

 8 - BIBLIOGRAPHIE :

- Incagnoli P, Bourgeois B, Teboul A, Laborie JM. Resuscitation from accidental hypothermia of 22 degrees C with circulatory arrest : importance of prehospital management. Ann Fr Anesth Reanim. 2006 ; 25(5):535-8.
- David JS, Peguet O, Gueugniaud PY. Hypothermies accidentelles. Urgences 2006 ; 54 : 639-647.
- Silfvast T, Pettila V. Outcome from severe accidental hypothermia in Southern Finland- a 10-years review. Resuscitation 2003 ; 59 : 285-290.
- Mantz J, Lasocki S, Fierobe L. Hypothermie accidentelle. SFAR, Ed.Conférence d’actualisation. Paris, Elsevier 1997 : 575-586.
- Larach MG. Accidental hypothermia. Lancet 1995 ; 345 : 493-498.

Pour en savoir plus...

Hospitalier : Specialites / Divers
Tout le site : Specialites / Divers

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document