Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 8 août 2003, par SAU Cochin - Hôtel Dieu

 MESSAGES IMPORTANTS

- Le diagnostic d’angoisse est un diagnostic d’élimination…de l’EP entre autres.
- 3 étiologies " pièges " : les anémies, les troubles métaboliques et les intoxications au CO.
- Les dyspnées expiratoires évoquent plutôt l’asthme, une décompensation de BPCO, un OAP ou une EP.
- Les dyspnées inspiratoires évoquent plutôt un problème laryngé (Quincke, infectieux, cancer…).
- L’hypoxie est plus délétère pour un BPCO que l’hypercapnie.
- Les patients dyspnéïques sont souvent déshydratés, car polypnéïques.

 1 - APPEL TELEPHONIQUE OU COURRIER ELECTRONIQUE :

Toute dyspnée doit entraîner une régulation médicale de l’appel, donc faire le 15.

 2 - TRI I.A.O.

- Niveau 1 : Saturation<90% ?trouble de conscience, TA < 9
- Niveau 2 : Tout le reste

 3 - BOX DE CONSULTATION

- Niveau 1 : mise en box de déchocage
- Niveau 2 : mise en box de consultation

ROLE DE L'IDE
ROLE DE L'INTERNE/SENIOR
  • En cas de troubles de conscience, voir protocole coma.
  • En cas de TA basse, voir protocole choc.
  • En cas de douleur thoracique associée, voir protocole douleur thoracique.
Prélèvements
  • En cas de Sat < 95 % , prélever :
    gaz du sang en air ambiant
    NFS, Iono Sg et U, glycémie,. CPK, CPK MB, Asat, Alat, LDH, CRP, TP, TCA
  • Si T° > 38 °C, 2 hémocultures et BU
  • Si doute sur une intoxication au CO dosage d'HBCO puis cf protocole intoxication au CO.
  • Si doute sur EP D Dimères
Voie d'abord
Cathlon vert minimum (18 G) avec G5 % en garde veine. O2
lunettes,
masque simple,
masque à réserve
Pas d'insuffisant respiratoire chronique 
Oxygène 10/mn pour avoir Sat > 96 %
Si insuffisant respiratoire chronique 
O2 pour avoir Sat>90%
ECG.Radio de Thorax (au lit si niveau 1)
Chercher les critères de gravité pour appel des réanimateurs :Apnées ou PaO2 < 60mmHg ou PaCO2 >45mmHg
Sat <90% malgré FiO2>50%
Troubles de conscience.
Etat de choc.(TA<9 et ou marbrures)
FR<8 ou >40
En cas de dyspnée inspiratoire :
  • Ne pas allonger
  • Examen sans abaisse langue en cas d'hypersalivation.
  • Solumédrol 160 mg IVD.
  • Appel des réanimateurs, en l'absence d'amélioration..
En cas de dyspnée expiratoire :
  • S'aider des ATCD du patient pour le diagnostic.
  • Si Asthme, Décompensation de BPCO, pneumopathie, Embolie pulmonaire, OAP voir le protocole correspondant.
En cas de doute sur une diagnostic d'angoisse, un gaz du sang montrant une PaO2>>105, une alcalose respiratoire ainsi qu'une hypocapnie peuvent aider à éliminer un problème somatique

 4 - USR

Tous les niveaux 1, stabilisés, en attente de bilan, d’avis réa ou en attente de passage en réa.

ROLE DE L'IDE
ROLE DE L'INTERNE/SENIOR
  • Scoper TA/30mn
  • Prévenir le sénior :
si désaturation malgré O2 
Sat < 96 % en absence d'insuffisance respiratoire
Sat <90 % si insuffisant respiratoire chronique).
si douleur thoracique et faire ECG
si de baisse de la tension,
si majoration des troubles de conscience,
si agitation
si sueurs
Récupérer biologie et thorax
  • Chercher les critères de gravité pour appel des réanimateurs :
Apnées ou PaO2 < 60mmHg ou PaCO2 >45mmHg
Sat <90% malgré FiO2>50%
Troubles de conscience.
Etat de choc.(TA<9 et ou marbrures)
FR<8 ou >40

 5 - TRANSFERT EN UO

Tous les patients en attente du résultat de la biologie , de la radio et/ou d’avis pneumologique et/ou en d’hospitalisation. sans trouble de conscience, non somnolent, non agité, sans flapping, avec TA>9, non marbré, avecSat > 90% sans O2 à l’arrivée

 6 - HOSPITALISATION EN SPECIALITE

En Cardiologie :
- Tout patient avec persistance des critères de gravité malgré le traitement en tenant compte du terrain sous jacent

  • Apnées ou PaO2 < 60mmHg ou PaCO2 >45mmHg
  • Sat <90% malgré FiO2>50%
  • Troubles de conscience.
  • Etat de choc.(TA<9 et ou marbrures)
  • FR<8 ou >40

En pneumologique :
- les embolies pulmonaires, les décompensations cardiaques

En médecine interne :
- Toute pathologie pulmonaire ou cardiaque ne nécessitant ni la réanimation ni l’USIC avec ou sans pathologies associée

 7 - SORTIE :

- Une dyspnée, à priori ne sort pas sauf si :

  • le diagnostic est posé.
  • le patient ne nécessite pas une oxygénothérapie.
  • le patient est capable de prendre son traitement en externe.
  • le patient a bénéficié d’une éventuelle rééquilibration de ses tares associées.

 8 - BIBLIOGRAPHIE :

- Guide des urgences Médicales, A Ellrodt, Edition Estem
- Guias de actuacion en urgencias, M.S. Moya Mir, ED Mac Graw-Hill, Interamericana.(4a edicion).

Pour en savoir plus...

Hospitalier : Specialites / Cardiologie
Tout le site : Specialites / Cardiologie

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document