Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 5 janvier 2017, par Dr Romain Jouffroy, Mélanie Lamour

Description

4-(3-nitrophényl)-2,6-diméthyl-1,4-dihydropyridine-3,5-dicarboxylate de méthyle et de 2-[benzyl(méthyl)amino]éthyle

Classe

Bloqueurs de canaux calciques (phényl-dihydropyridines).

Pharmacodynamie

- Inhibiteur des canaux calciques lents (groupe des phényl-dihydropyridines) : agit principalement sur les canaux calciques de type L du muscle lisse vasculaire.

- Diminue la pression artérielle par diminution des résistances vasculaires systémiques. Peu d’effets sur les cardiomyocytes, et donc peu d’effets sur l’inotropisme.

- Augmentation transitoire de la fréquence cardiaque.

- Augmentation importante et durable du débit cardiaque (diminution de la post-charge).

Pharmacocinétique

- Délai d’action : 5 minutes.

- Durée d’action : 30 à 45 minutes.

- Demi-vie d’élimination : 4 heures.

- Métabolisme hépatique (cytochrome P450 3A4).

- Élimination urinaire et biliaire.

- La pharmacocinétique n’est pas modifiée par l’insuffisance rénale.

Présentation

- Ampoule de 10 mg/10mL.

- Conservation à l’abri de la lumière, à une température inférieure à 25°C.

Administration

- Dilution possible (sérum glucosé à 5 % uniquement).

- Pas de soluté salé (absorption sur les matériaux).

- Intraveineuse lente : bolus de 0,5 mg/min.

- Au pousse-seringue électrique : 1 à 15 mg/h.

Indications

Traitement de l’hypertension aiguë menaçant le pronostic vital (urgence hypertensive), notamment en situation de :

- hypertension artérielle maligne,

- encéphalopathie hypertensive,

- dissection aortique (lorsqu’un bêta-bloquant n’est pas adapté, en association avec un bêta-bloquant si efficacité insuffisante),

- prééclampsie sévère, lorsque les autres antihypertenseurs ne sont pas recommandés ou contre-indiqués,

- traitement de l’hypertension postopératoire.

Contre-indications absolues

- Hypersensibilité à la nicardipine ou à un excipient.

- Intolérance génétique au fructose.

Contre-indications relatives

- Angor instable, infarctus du myocarde récent.

- Grossesse (peu de données, mais pas d’élément inquiétant), allaitement (passe dans le lait maternel, mais très peu).

Posologie adulte

- Bolus de 0,5 mg en une minute.

- L’administration continue (au pousse-seringue) est préférable. Commencer à 5 mg/h, augmenter de 2,5 mg toutes les 5 minutes sans dépasser 15 mg/h.

Posologie en pédiatrie

- Dilution avec sérum glucosé à 5 %.

- Bolus de 10 à 20 µg/kg en 10 minutes.

- Au pousse-seringue électrique : débuter à 0,5 µg/kg/min puis augmenter par palier de 0,2 à 0,5 µg/kg/min.

Précautions d’emploi

- Surveillance étroite de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

- Tachycardie réflexe (prudence chez le coronarien).

- Majoration de l’effet hypotenseur en association avec les bêta-bloquants, les alpha1-bloquants.

Effets indésirables

- Tachycardie réflexe, hypotension.

- Céphalées, flush, polyurie transitoire, allergie.

- Arrêt du traitement si douleur angineuse.

Associations à éviter

- Risque de fibrillation ventriculaire en association avec le dantrolène.

- Solutés au pH > 6 (bicarbonate de sodium, Ringer Lactate).

- Diazépam, furosémide, thiopental, ciclosporine.

Associations à surveiller

- alpha 1 bloquants,

- bêta-bloquants.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document