Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 30 décembre 2016, par Christelle Lepretre, Dr Romain Jouffroy

 Description

(1R,2S)-2-(méthylamino)-1-phénylpropan-1-ol

 Classe

Catécholamine de synthèse à effet sympathomimétique indirect.

 Pharmacodynamie

- Amine sympathomimétique agissant directement sur les récepteurs alpha et bêta et indirectement en augmentant la libération de noradrénaline par les terminaisons nerveuses sympathiques.

- Stimule le système nerveux central, le système cardio-vasculaire, le système respiratoire et les sphincters digestifs et urinaires.

- L’éphédrine est également un inhibiteur de la monoamine oxydase.

 Pharmacocinétique

- Après administration orale ou parentérale, l’éphédrine est excrétée sous forme inchangée dans l’urine à 77%.

- Demi-vie : 3 à 6 heures.

- Traverse le placenta.

 Présentation

- Seringue pré remplie de 30 mg/10mL (3 mg/mL).

- Existe également en ampoule avec 2 types de présentation : 30 mg/1mL et 30 mg/10 mL.

 Administration

Intraveineuse, en bolus, au pousse-seringue, ou dans un soluté de perfusion (sérum salé isotonique à 0,9% ou Ringer Lactate).

 Indications

- Traitement de l’hypotension artérielle au cours de l’anesthésie générale et de l’anesthésie locorégionale.

- Traitement préventif et curatif de l’hypotension au cours de l’anesthésie rachidienne.

 Contre-indications absolues

- Hypersensibilité à l’éphédrine.

- Hypertension artérielle.

 Contre-indications relatives

- Antécédents d’accidents vasculaires cérébraux.

- Insuffisance coronarienne.

- Hypertension artérielle, hyperexcitabilité ventriculaire, tachycardie majeure.

- Glaucome à angle fermé, diabète, hypertrophie de la prostate, hyperthyroïdie non contrôlée.

 Posologie adulte

- Bolus de 3 à 9 mg, répétée en fonction des besoins toutes les 1 à 10 min.

- Perfusion continue : 60 mg dans 500 mL de soluté salé à 0,9% ou de Ringer Lactate, adapter le débit pour obtenir la pression artérielle souhaitée.

- Au pousse-seringue électrique : après bolus de 3 à 9 mg, perfusion de 30 à 120 mg/h.

- La dose totale doit être inférieure à 150 mg par 24 heures.

- L’absence d’efficacité (après 60 mg=2 ampoules de 30 mg ou 2 seringues pré remplies) doit faire reconsidérer le choix du traitement vasopresseur (néosynéphrine).

 Posologie en pédiatrie

Contre-indiqué chez l’enfant de moins de 3 ans.

- Bolus de 0,05 à 0,2 mg/kg.

 Précautions d’emploi

Sportifs : cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests lors des contrôles anti-dopage.

 Effets indésirables

- Palpitations, hypertension, modifications de l’hémostase primaire, nervosité.

- Tremblements, anxiété, insomnie, confusion, irritabilité, dépression, rétention urinaire aiguë, hypersensibilité.

- Risque de crise de glaucome à angle fermé.

 Associations à éviter

- Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO).

- Autres vasoconstricteurs, dérivés de l’ergot de seigle (ergotamine et dihydroergotamine), bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergolide et linézolide.

 Associations à surveiller

Sympathomimétiques indirects comme la caféine, le méthylphénidate, la phényléphrine, la pseudoéphédrine, la théodrine, les sympathomimétiques alpha.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document