Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 16 juin 2011

Conduite de l’examen médical
Interrogatoire

Antécédents de migraine ou de céphalées, habituelles ou non.

Mode d’installation, Signes associés ( vomissements, nausées , troubles visuels, troubles sensitifs ou moteur).. CO ?
Examen général

Prise de constantes Examen cardio-vasculaire, souffle,…
Examen neurologique

Conscience ?

Confusion ?

Syndrome méningé ?

Déficit moteur ou sensitif ?

Nerfs crâniens , oculomotricité, champ visuel.
Principales causes de céphalées
Céphalées Primaires Etiologies

- Migraine.

- Céphalées de tension.

- Algie vasculaire de la face.

- Céphalées non associée à une lésion : froid, toux, effort.
Céphalées secondaires Etiologies

- Traumatisme crânien.

- Pathologie vasculaire :
Hématome intra crânien.
AVC.
Thrombose veineuse.

- Pathologie intracrânienne non vasculaire :
Hémorragie méningée.
Encéphalite.
Tumeur.
Céphalées toxiques ou iatriogénique de sevrage.

- Céphalées infectieuses non céphaliques.

- Troubles métaboliques :
Intoxication CO.
Douleur de la face et de la nuque.
Arbre décisionnel Tableau non typique ou doute diagnostique.
Définitions
Migraines sans aura

- Cinq crises répondant aux critères suivants :

4 à 72h en l’absence de traitement.

2 des caractéristiques suivantes :Unilatérale, Pulsatile, Modéré ou sévère, Aggravée par l’effort physique.

Lors des céphalées présence d’au moins un des signes fonctionnels suivant :Nausées ou vomissements, Photo-phonophobie.

Histoire examen physique et neurologique ne suggérant pas une céphalée secondaire.
Migraines avec aura

- Deux crises répondant aux critères suivants :

Céphalées présentant au moins 2 des caractéristiques suivantes : Présence d’un ou plusieurs symptômes de l’aura, totalement réversibles, se développant progressivement sur plus de quatre minutes et se succédant, durant moins de 60 minutes, la céphalée fait suite à l’aura après intervalle libre de moins de 60mn (ou avant ou pendant l’aura).

Histoire examen physique et neurologique ne suggérant pas une céphalée secondaire.
Céphalées de tension

- Diffère d’un accès migraineux par :

Douleur habituellement bilatérale.

Non pulsatile brûlures, fourmillements, étau, pesanteur.

Pas exagérée par les efforts physiques usuels.

Pas de vomissements.

Pas le caractère paroxystique de la migraine et se caractérise par, sa permanence, sa durée, depuis des jours, des semaines, voir des années, soulagée par les périodes de détente.
Traitement antalgique de la migraine
Niveau 1

Crise simple non traitée : calme repos obscurité.

Paracétamol 1g + Voltarene 50 1cp + Motilium 1 cp.

En l’absence de contre indication de ces molécules.
Niveau 2

En cas d’échec ou de vomissements : Imiject 60mg sous cutané ou Zomigoro + Primpéran 1 cp.

En l’absence de contre indication de ces molécules ou d’inaction habituelle des Triptans.
Niveau 3

Perfusion Sérum physiologique 500cc en 1h + Profénid 100mg IVL (dans 50ml) + Primpéran 10mg IV.

En l’absence de contre indication de ces molécules.

Si échec : Titration morphinique.
Niveau 4

En cas d’échec des autres protocoles : Hospitalisation.

Solumédrol 80mgx2 par jour + Laroxyl 50mg en perfusion sur deux heures toutes les 8 heures pendant 3 jours maximum + Réhydratation.

Envisager transfert en milieu spécialisé.

Reprendre le bilan étiologique.
Prise en charge initiale des céphalées au service des urgences. Protocole du Centre Hospitalier Sud Essonne. Version 1. Applicable au 01/02/2011.

PDF

Pour en savoir plus...

Tout le site : Specialites / Neurologie

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document