Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 29 décembre 2016, par Dr Romain Jouffroy, Yves Benisty

 Description

acide (6R,7R,Z)-3-(acétoxyméthyl)-7-(2-(2-aminothiazol-4-yl)-2-(méthoxyimino)acétamido)-8-oxo-5-thia-1-azabicyclo[4.2.0]oct-2-ène-2-carboxylique

 Classe

Antibiotique (bêta-lactamine, céphalosporine de troisième génération).

 Pharmacodynamie

- Agit en inhibant la synthèse de la paroi bactérienne.

- Large spectre.

- Pas d’effet notable sur les autres organes.

- Bonne diffusion tissulaire, y compris dans le liquide céphalo-rachidien.

 Pharmacocinétique

- Métabolisme hépatique partiel.

- Élimination urinaire et biliaire principalement sous forme inchangée.

- Demi-vie d’élimination : 60 minutes.

- Accumulation en cas d’insuffisance rénale sévère.

- Passe la barrière placentaire et passe dans le lait maternel.

 Présentation

- Flacon contenant de la poudre pour préparation injectable.

- Deux dosages : 500 mg et 1 g.

 Administration

- Intraveineuse lente (20 à 60 min) ou IM. 

- Dilution possible dans le sérum salé à 0,9%, ou le sérum glucosé à 5%.

 Indications

- En traitement curatif des infections (respiratoires basses, ORL, rénales…).

- Urgence extrahospitalière : purpura fulminans, infections sévères à germe sensible, en particulier septicémies, endocardites et méningites.

 Contre-indications absolues

Allergie aux bêta-lactamines (céphalosporines, pénicillines -> 15% d’allergie croisée).

 Précautions d’emploi

- Arrêt immédiat du traitement si manifestations allergiques.

- Ne pas utiliser le solvant IM pour la voie IV (contient de la lidocaïne).

- Ne jamais mélanger avec un autre antibiotique (notamment aminoside et C3G) ou avec les diurétiques.

- Incompatible avec les solutions de bicarbonate de sodium.

 Effets indésirables

- Manifestations allergiques : éruption cutanée, œdème de Quincke, éosinophilie, gêne respiratoire, rare choc anaphylactique.

- Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales.

 Posologie

Dans les indications en urgence, 50 mg/kg sans dépasser 1 g IV.

 Associations à surveiller

Le céfotaxime peut potentialiser les effets néphrotoxiques des agents possédant de tels effets (exemple : furosémide, aminosides, ….).


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document