Campus numérique de médecine d'urgence

vendredi 25 janvier 2013, par COREB, Dr Hélène COIGNARD, SPILF

 I La menace : agent pathogène et pathologie

Agent pathogène
Virus à ARN de la famille des Coronaviridae genre beta-coronavirus, proche du coronavirus du SRAS à l’origine de l’épidémie de 2003. Aucun cas rapporté à ce jour en Europe (hormis deux cas transférés du Qatar). Neuf cas documentés en Arabie Saoudite, Qatar et Jordanie, dont 5 décès. Derniers cas documentés le 30.11.2012

Transmission
En cours d’investigations, pas de contamination interhumaine mise en évidence pour le moment, réservoir possible chez les chauve-souris [1]. Possible contamination via une zoonose intermittente, source de contamination commune qui expliquerait les cas groupés

Pathologie
Pneumopathie grave associée dans 5 cas sur 9 à une insuffisance rénale aigue.

 II La réponse

Diagnostic

1. Critères cliniques 
Symptomatologie respiratoire aigue fébrile sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la pathologie
+
 2. Critères épidémiologiques d’exposition 
Voyage ou séjour dans les pays concernés par les cas confirmés, en pratique la Péninsule Arabique (Les zones géographiques concernées sont régulièrement mises à jour http://ecdc.europa.eu, et InVS [2])
Ou tout contact (famille, soignants) d’un cas possible ou confirmé, ayant présenté une infection respiratoire aigüe quelle que soit sa gravité, dans les 10 jours suivant le dernier contact avec le cas possible/confirmé pendant que ce dernier était malade

Prise en charge

Dans l’attente de données épidémio-viro-cliniques plus précises, possibilité de se référer à la procédure SRAS 2003, [3]

 1. Confirmation du diagnostic microbiologique cf annexe 
Important : Avant de réaliser les prélèvements ou un examen clinique, le soignant assure sa protection avec notamment le port masque type FFP2, de lunettes et de gants jetables (mise en œuvre de précautions complémentaires de type « Air » et « Contact »)

 2. Traitement symptomatique / spécifique 
Traitement symptomatique de la détresse respiratoire +/- de l’insuffisance rénale associée.
Pas de traitement antiviral spécifique

 3. Mesures d’isolement individuelles / entourage 
Précautions contact + air = tablier plastique usage unique ou surblouse, gants usages uniques, port de masque FFP2, port de lunettes de protection pendant un soin exposant. Port de masque chirurgical pour le patient. [4]

 4. Désinfection des matériels : 
Virus sensible à l’hypochlorite de sodium à 0,1 %, aux composés organochlorés à 0,1 %, aux iodophores à 10 %, à l’éthanol à 70 % et au glutaraldéhyde à 2 %. Résistant aux composés d’ammonium quaternaire à 0,04 % et aux dérivés phénoliques [5]

5. Déclaration 
A l’InVS :Alerte@invs.sante.fr ; 08 20 42 67 15 (7 jours/7, 24 h/24), dès cas suspect
A la plate-forme de veille et d’alerte de l’ARS (CVGAS, cellule de veille et gestion des alertes sanitaires) 0825 811 411, Fax 01 44 02 06 76

6. Références 

- 1. A paraitre en Mars 2013, Emerging Infectious Disease, C. Drosten
- 2. Actualisations régulières des données épidémiologiques sur le site de l’InVS : http://www.invs.sante.fr/Actualites/Actualites/Surveillance-des-infections-liees-au-nouveau-coronavirus.-Point-au-14-decembre-2012
- 3. Procédures SRAS 2003 : http://www.invs.sante.fr/presse/2003/le_point_sur/cat_sras_291003/cat_sras_21102003.pdf, http://www.infectiologie.com/site/sars.php
- 4. Procédure standardisée de prise en charge par les urgences et les SMUR des patients suspects d’infections à risque épidémique et biologique (REB) en Ile de France, décembre 2010, http://www.biostat.fr/docs/procedureCOREBonlinejan11.pdf
- 5. Sattar, S. A., Springthorpe, V. S., Karim, Y., & Loro, P. (1989). Chemical disinfeciton of non-porous inanimate surface experimentally contaminated with four human pathogenic viruses. Epidemiology and Infection, 102(3), 493-505

 ANNEXE

CORONAVIRUS – Fiche technique et coordonnées du CNR (7/12/2012)

CONDITIONS DE PRÉLÈVEMENTS CHEZ LES CAS POSSIBLES D’INFECTION DUE AU NOUVEAU CORONAVIRUS HCOV-EMC

Les examens de laboratoire sont réalisés sur des cas classés possibles par l’InVS. Ils visent à la recherche du Coronavirus, mais aussi des autres agents pathogènes à tropisme respiratoire afin de permettre un diagnostic d’exclusion.

Avant de réaliser les prélèvements : le médecin assure sa protection pour réaliser le prélèvement et l’examen clinique avec le port d’un masque, de lunettes, d’une blouse et de gants jetables.

Les laboratoires doivent être prévenus de la présence de prélèvements provenant de cas possibles de HCoV-EMC et veiller à la stricte application des précautions standard.

Dans tous les cas utiliser des tubes ou des flacons stériles dont le volume est adapté au volume de prélèvement et qui possède une fermeture hermétique.

Dans l’état actuel des connaissances sur ce virus, il est important de réaliser différentes types de prélèvements (respiratoires, sang et selles) listés ci-dessous :

1. Prélèvements respiratoires :

 Ecouvillonnage nasal ou pharyngé. 
- Les prélèvements naso-pharyngés doivent être réalisés avec un kit dédié aux prélèvements de virus respiratoire, constitué d’un écouvillon et d’un milieu de transport (références disponibles auprès des CNR)
- Réalisation du prélèvement : incliner la tête du patient, introduire l’écouvillon profondément dans la narine parallèlement au plancher du palais, bien frotter les parois pharyngées suffisamment haut dans chaque narine avec l’écouvillon puis plonger ce dernier dans le milieu de transport, casser la tige et bien refermer le tube. Contacter le CNR en cas de difficulté.

 et/ou autres prélèvements respiratoires : aspirations naso-pharyngées, crachats, aspirations endotrachéales, lavages broncho-alvéolaires, le cas échéant.

Conservation à 4°C, pas de congélation.
Expédition à 4°C.

2. Autres prélèvements nécessaires :

Prélèvements de sang : 1 tube sec et 1 tube EDTA (pour sérologie et charge virale sérique)
Prélèvement de selles (les coronavirus peuvent être excrétés et persister dans les selles longtemps).

Conservation à 4°C, pas de congélation.
Expédition à 4°C.

Après réalisation du prélèvement :

Remplir avec soin la fiche pour l’envoi des prélèvements en indiquant le nombre et le type de prélèvements réalisés.

Expédition

Les prélèvements doivent être adressés à l’un des 2 centres nationaux de référence du virus influenzae qui se chargeront de réaliser les tests de détection (voir coordonnées ci-dessous). L’expédition se fait obligatoirement par transporteur utilisant un conditionnement de type classe 3.

Élimination des déchets

Placer le matériel potentiellement contaminant dans les récipients prévus à cet effet. Il devra être disposé selon les règles d’hygiène en vigueur.

Enlever dans l’ordre suivant le masque, les gants (les mettre dans le container) et les lunettes.

De préférence, réaliser une friction hygiénique des mains avec une solution hydro-alcoolique sinon lavage des mains avec savon antiseptique

Coordonnées du Centre National de référence

PNG - 91.7 ko

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document