Campus numérique de médecine d'urgence

jeudi 29 décembre 2016, par Dr Romain Jouffroy, Isabelle Pruskowski

Description

2-(6-aminopurin-9-yl)-5-(hydroxyméthyl)oxolane-3,4-diol
C10H13N5O4

Classe

Nucléoside endogène.

Pharmacodynamie

- Ralentit la conduction du nœud auriculo-ventriculaire.

- Vasodilatation coronaire et périphérique (à l’exception des artérioles rénales afférentes et des veines hépatiques : vasoconstriction).

- Chronotrope, dromotrope et bathmotrope négatif.

Pharmacocinétique

- Délai d’action : 10 secondes.

- Durée d’action : 1 à 2 minutes au maximum.

- Demi-vie : 10 secondes.

- Métabolisé par les érythrocytes et les cellules endothéliales vasculaires.

Présentation

Flacon de 6 mg/2mL.

Administration

Intraveineuse rapide (flush) à proximité immédiate de l’abord vasculaire.

Indication

1. Conversion rapide en rythme sinusal des tachycardies supraventriculaires paroxystiques (maladie de Bouveret), y compris celles associées à une voie accessoire (syndrome de Wolff-Parkinson-White).

2. Tachycardies d’origine indéterminée (aide possible au diagnostic).

Contre-indications absolues

- Hypersensibilité.

- Bloc auriculo-ventriculaire du 2e ou 3e degré, dysfonction sinusale non appareillé.

- Broncho-pneumopathies chroniques obstructives avec bronchospasme (asthme bronchique).

- Asthme.

- Syndrome du QT long.

- Hypotension artérielle sévère.

Contre-indications relatives

- Patient coronarien, syndrome coronarien récent.

- Hypovolémie non corrigée.

- Rétrécissement valvulaire.

- Shunt gauche-droit.

- Sténose carotidienne avec insuffisance vasculaire cérébrale.

- Bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré, bloc de branche (risque d’aggravation transitoire).

- Fibrillation auriculaire, ou flutter, spécialement chez ceux ayant une voie de la conduction accessoire, la conduction par cette voie anormale pouvant être favorisée.

Posologie adulte

- 1ère dose : 3 mg bolus.

- 2ème dose : si pas d’effet en 1 à 2 min : 6 mg en bolus.

- 3ème dose : si pas de réduction de la tachycardie supra ventriculaire : 12 mg en bolus.

Posologie en pédiatrie

Peu de données, si possible demander un avis spécialisé.

Dose recommandée : 0,0375 à 0,25 mg/kg (37,5 à 250 µg/kg).

Précautions d’emploi

1. Administrer de l’oxygène et préparer le matériel de réanimation (aspiration, ventilation).

2. Surveillance continue des fonctions vitales (électrocardioscope, oxymètre de pouls, pression artérielle).

3. L’adénosine peut déclencher ou aggraver un bronchospasme.

4. Risque de survenue de troubles de la conduction ou rythmiques transitoires : surveillance électrocardiographique continue, disposer du matériel de réanimation cardiorespiratoire.

5. Risque d’hypotension artérielle significative.

6. Risque de convulsions.

Effets indésirables

- Céphalées, vertiges, sensation d’oppression, anxiété, nausées.

- Flush facial, bradycardie, asystolie, pause sinusale, bloc auriculo-ventriculaire, extrasystoles auriculaires, extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires non soutenues.

- Fibrillation auriculaire, bradycardies sévères non corrigées par l’atropine, torsades de pointe, fibrillation ventriculaire.

- Dyspnée, bronchospasme.

Associations à éviter

- Propanolol.

- Diazépam.

- Carbamazépine => bloc auriculo-ventriculaire de haut degré.

- Dipyridamole => potentialisation (augmentation de la demi-vie)

- Dérivés xanthiques (caféine, théophilline) => antagonisme.

Portfolio


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document